Vous n’êtes pas secouriste ?

En cas d’accident corporel, il est primordial d’alerter au plus vite les secours en composant le 15 ou le 18 (112 depuis un téléphone portable), mais aussi de joindre les forces de l’ordre au 17. Peu importe la gravité de la situation, il ne faut sous aucun prétexte déplacer un blessé, à moins qu’il ne soit en danger (près d’un incendie, d’une explosion menaçante…)

Si vous êtes témoin d’un accident, et qu’il y a des blessés

  • Ne les déplacez pas, sauf en cas de danger imminent (incendie par exemple) ;
  • Si la victime est inconsciente et que vous êtes détenteur d’un brevet de secourisme, placez-la en position latérale de sécurité ;
  • En cas d’hémorragie importante, comprimez la plaie ;
  • Couvrez les victimes et réconfortez-les en leur parlant ;
  • Demandez aux passants de vous aider ou de s’éloigner ;
  • Ne retirez pas le casque d’un motard ;
  • Ne donnez ni à boire, ni à manger à un blessé ;
  • N’essayez pas d’ôter les vêtements d’un brûlé.

Évitez le sur-accident

  • Si vous n’êtes pas impliqué dans l’accident et que vous n’êtes ni secouriste, ni témoin direct des circonstances, prévenez les secours et dégagez les lieux, surtout si vous circulez sur la voie en sens inverse ;
  • Si vous ne pouvez pas dégager, allumez vos feux de détresse, garez-vous en prenant soin de ne pas entraver la progression des véhicules de secours, mettez vos passagers à l’abri et prévenez les secours ;
  • Si vous n’êtes pas titulaire d’un brevet de secourisme, restez à l’écart et conservez votre calme.

Relever les coordonnées des témoins potentiels peut être utile en cas de complications ou de désaccords ultérieurs.